Traitement de canal

Le traitement de canal, aussi appelé traitement endodontique est pratique courante dans les cabinets dentaires. Il s’agit toutefois d’un traitement complexe qui mérite de plus amples explications pour la compréhension de tous. En fait, cet acte vise à dévitaliser la pulpe de la dent (partie vivante de la dent) en y retirant les vaisseaux sanguins et les nerfs. Ce traitement peut être indiqué dans plusieurs situations, mais généralement en raison d’une infection à l’extrémité de la racine d’une dent pouvant être causée par une carie profonde, une obturation extensive ou une fracture importante.

Règle générale, le traitement de canal est la solution de dernier recours avant d’opter pour une extraction. Ce traitement nécessite plusieurs étapes et peut s’étendre sur plusieurs rendez-vous. Voici les grandes lignes concernant chacune des étapes :

  1. Dévitalisation : La première étape vise à dévitaliser la dent en retirant les vaisseaux sanguins et les nerfs que l’on retrouve dans la pulpe (partie vivante de la dent).
  2. Nettoyage : La deuxième étape consiste à nettoyer le canal et à le désinfecter
  3. Remplissage : Le canal sera ensuite rempli et scellé à l’aide d’un matériau à l’apparence de caoutchouc.
  4. Réparation temporaire : La dent sera finalement obturée temporairement pour permettre au patient de continuer à mastiquer sur la dent jusqu’au rendez-vous final ou l’on viendra apposer une couronne. Ce délai permettra au dentiste de valider si l’infection a guéri avant d’installer la couronne de manière définitive. Dans le cas où le patient attend plusieurs mois avant d’effectuer la couronne, il est possible de polir la restauration et ainsi de diminuer l’occlusion et donc les forces masticatoires sur la dent pour diminuer le risque de fracture.
  5. Couronne : Le dernier rendez-vous sera consacré à la mise en bouche de la couronne. Cette étape est primordiale pour prévenir tout risque de fracture et donc pour assurer un bon pronostic pour la dent à long terme. N’ayant plus d’apport sanguin provenant de la pulpe, la dent ayant subi le traitement de canal est plus sèche. Par conséquent, cette caractéristique la rend plus vulnérable, étant plus à risque de fracturer. La couronne permet donc de solidifier le tout et d’assurer une bonne durée de vie à votre investissement.  


Bien évidemment le traitement de canal n’est pas une procédure sans risque. En effet, certaines complications peuvent survenir durant le traitement, il reste qu’il s’agit d’un traitement complexe demandant énormément de précision. Dans le cas où l’infection située au bout de la racine de la dent ne se résorbe pas, il est possible d’avoir recours à un retraitement de canal ou à l’extraction de la dent.

Érosion dentaire

Qu’est-ce que l’érosion dentaire?

Il s’agit d’un processus chimique acide pouvant découler de plusieurs variables (que nous aborderons ci-dessous), qui mène à la perte d’émail et qui peut même mener à la perte de la dentine, cette petite couche située directement sous l’émail dentaire. L’érosion participe donc à l’usure prématurée des dents et est irréversible. Toutefois, il est important de savoir que celle-ci n’est liée aux bactéries. Alors qu’elle en est la cause?

Les causes de l’érosion dentaire :

Il existe deux types d’érosion dentaire et leur définition nous permettra également d’identifier les causes de cette affection bucco-dentaire.

-Érosion intrinsèque : érosion causée par l’acide gastrique provenant de l’estomac (reflux gastriques, boulimie)

-Érosion extrinsèque : érosion causée par l’acidité des aliments et/ou boissons consommées (boissons gazeuses, agrumes, etc.)

Conséquences de l’érosion :

La conséquence la plus fréquente de l’érosion dentaire reste l’hypersensibilité dentinaire. La perte d’émail causée par l’érosion participe à l’exposition de la dentine, cette couche de la dent située sous l’émail. Celle-ci est formée d’une multitude de terminaisons nerveuses sensibles aux différents stimuli comme le froid, le chaud, le sucré ou le toucher.

 

Comment  prévenir l’érosion dentaire?

-Diminuer la consommation ou la fréquence de consommation des boissons et/ou aliments acides

-Éviter de siroter une boisson acide sur une longue période de temps

-Privilégier la paille pour boire une boisson acide

-Rincer la bouche a l’eau suite à la consommation d’une boisson ou d’un aliment acide

-Éviter la consommation de boissons ou d’aliments acides avant l’heure du coucher (la salive étant présente en moins grande quantité lorsque vous dormez)

-Privilégier les aliments acides aux boissons acides (la mastication permet d’augmenter la quantité de salive en bouche, celle-ci ayant une action nettoyante en bouche)

-Éviter de brosser les dents immédiatement après la consommation d’un aliment ou d’une boisson acide (l’émail est ramolli au contact de l’acide et vous pourriez créer des dommages)

Traitements effectués en cas d’érosion dentaire :

Utilisation d’un dentifrice désensibilisant dans le cas d’une hypersensibilité dentinaire

-Restaurer les dents durement atteintes à l’aide d’un plombage

Vous croyez souffrir d’érosion dentaire? N’hésitez pas à consulter votre dentiste, il pourra vous éclairer sur le sujet et vous proposer une solution personnalisée selon votre cas.

Initiation ÉTS 2017

Voici quelques photos que l’AEETS nous a envoyé après les défis ING101:

 

Prendre un selfie avec une brosse à dent devant l’enseigne lumineuse de la clinique (en souriant bien entendu). (points par membre, max 15 membre)

 

Donner une carte professionnelle vierge du centre dentaire griffin à un employer de l’école.

 

 

Brosse à dent électrique ou manuelle? Comment faire le bon choix?

Le choix d’une brosse à dent peut s’avérer complexe, une multitude de modèles et de marques étant disponibles sur le marché. Sur quels critères faut-il se baser? Faut-il prioriser une marque ou un modèle plutôt qu’un autre? La brosse à dent électrique est-elle plus efficace que la brosse à dent manuelle? Voici quelques conseils!

Quelle soit électrique ou manuelle, il est important de prioriser une brosse à dent ultrasouple.  Vous éviterez ainsi d’endommager vos gencives et vos dents. En ce qui concerne la brosse à dent électrique, penchez pour les têtes rondes uniques. Délaissez les modèles qui comprennent une tête divisée en deux.

Maintenant, lorsqu’il vient le temps de départager les brosses à dents électriques des brosses à dents manuelles, il n’y a pas de mauvaises décisions. Elles sont aussi efficaces. Toutefois, il faut savoir qu’il est plus facile de manier la brosse à dent électrique que la brosse à dent manuelle. En effet, il suffit de la positionner correctement sur la dent et le tour est jouer. Avec la brosse à dent manuelle, il faut absolument maitriser une bonne technique pour s’assurer d’un brossage efficace.

 

Ceci étant dit, voici maintenant quelques conseils si vous hésiter toujours entre la brosse à dent électrique et la brosse à dent manuelle :

 

Électrique

Points positifs +

La tête de la brosse à dent est généralement plus petite/plus d’accessibilité en bouche

Poids/plus lourd en main

Plusieurs options (minuteurs, vibrations, lumières, pression, mouvements, applications avec le cellulaire)

 

Points négatifs –

Moins économique/plus dispendieuse

Fonctionne à l’aide de batteries

Transport plus complexe (chargeur, socle)

 

Manuelle

Points positifs +

Poids/léger en main

Pas de batterie/aucune nécessité d’être rechargée

Transport facile/économie d’espace (pas de chargeur)

Économique/non dispendieuse

 

Points négatifs –

Technique précise à reproduire/bonne dextérité

Savoir doser la pression que l’on applique sur la brosse à dent

La tête de la brosse à dent est généralement plus grand/moins d’accessibilité en bouche

Sur ce, bon magasinage!

Extraction de dents de sagesses

Les dents de sagesse figurent définitivement parmi la liste des dents les plus extraites en cabinet dentaire. Leur présence engendre plus souvent qu’autrement des complications en raison de leur mauvais positionnement ou du manque d’espace pour les accueillir. Les dents de sagesse sont généralement extraites à titre préventif, dans le cas où elles n’ont pas encore fait éruption ou à titre curatif, lorsqu’elles sont déjà éruptées. Toutefois, il faut savoir qu’il n’y a aucun inconvénient à les conserver  lorsqu’elles qu’elles ont suffisamment d’espace, que leur couronne est complètement dégagée par la gencive, qu’elles sont faciles d’accès pour le brossage, en plus d’être utiles à la mastication. Cette décision du dentiste, de procéder à leur extraction ou de les conserver, sera basée sur l’examen clinique et la prise de radiographies permettant d’évaluer le pronostique à long terme.
Voici quelques-unes des complications qui peuvent survenir dans le cas où les dents de sagesse sont mal positionnées et/ou il y a un manque d’espace en bouche pour les accueillir :
-Formation de kyste, de lésion tumorale
-Infection autour de la couronne de la dent
-Lésion ou perte de la dent voisine
-Problèmes péridentaires (maladie de l’os et des gencives)
-Douleur causée par la pression sur les autres dents
-Maux de tête et douleur à l’articulation temporo-mandibulaire
Vos dents de sagesse sont-elles éruptées? Pour éviter toutes complications, n’hésitez pas à consulter votre dentiste, vous serez ainsi en mesure de prendre une décision éclairée.

Bruxisme

Vous êtes-vous déjà réveillé avec des douleurs au niveau de la mâchoire et une sensibilité au niveau des dents? Et bien, il est possible que fassiez ce que l’on appelle du bruxisme.  Ce terme décrit deux phénomènes involontaires, soit le serrement de dent (bruxisme statique) et le grincement de dents (bruxisme dynamique). Ce dernier a généralement lieu à votre insu lorsque vous êtes assoupi, mais il peut également survenir à toute heure de la journée.

 

Quelles sont les causes du bruxisme?

Pour le moment, il est difficile de déterminer la cause exacte, mais il semble que l’hypothèse la plus plausible reste le stress et l’anxiété. L’anatomie et la structure du squelette pourraient également jouer dans l’étiologie, mais à moins grande échelle que les causes mentionnées précédemment.

 

Comment savoir si je serre et/ou je grince des dents la nuit?

-Usure importante des dents (attrition, fêlure, abfraction, fracture), ce qui peut entraîner une sensibilité au froid et à la chaleur

-Maux de têtes et/ou d’oreilles et/ou de cou

-Douleur et/ou raideur au niveau de la mâchoire et de l’articulation temporo-mandibulaire

-Trismus (difficulté à ouvrir la mâchoire)

-sensibilité et/ou douleur au niveau des dents

-Proéminence des muscles de la mâchoire

 

Quelles solutions s’offrent à moi si je grince et/ou serre des dents?

Le port d’une plaque occlusale est fortement recommandé dans le cas de bruxisme.  Celle-ci est faite sur mesure, réalisée à partir d’empreinte de vos dents.  L’action de la plaque occlusale est multiple. Son rôle principal est d’empêcher que les dents entrent en contact entre elles, agissant ainsi à titre d’obstacle.  Elle permet donc d’éviter tous les symptômes occasionnés par le bruxisme, tels que l’usure prématurée des dents, les maux de têtes, d’oreille et/ou de cou et les douleurs à la mâchoire/l’articulation.  Par conséquent, elle permettra un sommeil plus réparateur ainsi qu’un meilleur pronostique à long terme pour vos dents, votre structure osseuse et votre articulation temporo-mandibulaire.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à communiquer avec votre dentiste!

La xérostomie

Qu’est-ce que la xérostomie?

La xérostomie, plus communément appelée la sécheresse buccale, est un trouble fréquemment rencontré en cabinet dentaire. Il ne s’agit pas d’une pathologie en tant que tel, mais une sécheresse buccale constante peut occasionner plusieurs conséquences en bouche. Sans l’action nettoyante de la salive, les bactéries s’accumulent plus rapidement, un facteur favorisant nécessairement l’apparition de nouvelles caries, le développement d’une maladie de gencive et cela peut également contribuer au développement de l’halitose (mauvaise haleine). Les causes de la xérostomie sont diverses, mais celle-ci est généralement causée par la prise de médicaments (ex : les antidépresseurs), une infection des glandes salivaires, un traitement de radiothérapie ou le tabac.

Dans le cas d’une infection des glandes salivaires, il va sans dire qu’il est nécessaire de consulter un spécialiste pour régler la situation. En ce qui concerne la prise de médicaments et les traitements de radiothérapie, l’utilisation de salive artificielle est grandement recommandée. Plusieurs produits sont offerts, que ce soit sous la forme de pulvérisateur, de dentifrice ou de rince-bouche. Vous pouvez vous procurer ces derniers en pharmacie. Le recours à de la gomme à mâcher peut également être une bonne option, mais veillez à choisir une gomme sans sucre. Finalement en ce qui concerne le tabac, il est évident que la meilleure option serait de cesser, mais dans le cas échéant, il est également possible d’avoir recours à de la salive artificielle.

La parodontite

Après la gingivite, qu’est-ce que la parodontite?

La parodontite est une maladie de l’os et des tissus de soutien de la dent. Elle fait souvent suite à une gingivite, une inflammation de la gencive qui peut s’étendre progressivement vers le tissus osseux. Cette maladie est caractérisée par une destruction du l’os, formant des ‘’poches’’ entre la gencive et la dent. Dans le cas où celle-ci n’est pas traitée, elle peut causer une mobilité dentaire et même mener à une perte de dents. La cause principale de la parodontite est d’origine bactérienne. En effet, ces dernières contenues dans la plaque dentaire vont tout d’abord créer une inflammation au niveau de la gencive (gingivite). Si les bactéries ne sont pas éliminées par le brossage ou la soie dentaire, la plaque dentaire se minéralise, durcit et devient du tartre. Au fil du temps, l’inflammation constante crée par le tartre finit par induire une parodontite.

SI vous êtes aux prises avec une parodontite, il est important d’effectuer un examen parodontal pour établir un plan de traitement. Durant cet examen, l’hygiéniste effectuera un sondage sur l’ensemble des dents pour déterminer la perte d’os subit sur chacune d’entre-elles. Cela permettera d’identifier les zones atteintes, car une parodontite peut être localisée ou généralisée. Les rendez-vous subséquent seront donc planifiés en fonction du nombre de dents a traiter. Durant ces rendez-vous, l’hygiéniste procédera à un curetage sous anesthésie locale, soit un détartrage en profondeur sur les racines des dents atteintes. Le but visé par cette procédure est de permettre une ré-adhésion de la gencive sur la surface de la dent, désormais dépourvu de bactéries.

Malheureusement, les dommages causées par la parodontite sont irréversibles. Par conséquent, il est important de nous rendre visite régulièrement, car un dépistage précoce fait toute la différente sur le pronostique à long terme. Il est ainsi possible de stabiliser le niveau d’os et éviter de perdre des dents.

La gingivite

Qu’est-ce que la gingivite?

Au-delà de la carie dentaire, les maladies parodontales constituent les principales pathologies décelées en cabinet dentaire. La cause principale de cette affection bucco-dentaire n’est nul autre que le biofilm, plus connu sous le nom de plaque dentaire, cet amas de bactéries qui s’accumule sur les dents lorsque l’hygiène buccale est défaillante.

Le premier stade des maladies parodontales se nomme la gingivite, qui fait référence à la gencive. Celle-ci se divise en trois stades :

Gingivite débutante
À ce stade, la gencive saigne lorsque vous passez la soie dentaire et/ou brossez vos dents, et ce, en réaction au biofilm qui cause une inflammation.

Gingivite modérée :
La deuxième phase se traduit par une rougeur de la gencive perceptible à l’œil et qui suit généralement le pourtour des dents. Il s’agit toujours d’une réaction du corps en raison de l’inflammation causée par les bactéries présentent sur les dents. Il faut également mentionner que lorsque la gencive est rouge, c’est qu’elle saigne aussi.

Gingivite avancée :
À ce stade, la gingivite est installée depuis un moment, la gencive saigne, elle est rouge, mais également oedémateuse, en d’autres mots, elle est enflée.
Heureusement, la gingivite est une maladie réversible en quelques jours grâce à une bonne hygiène, soit un brossage(2x/jour) et une soie dentaire (1x/jour) quotidienne. Toutefois, dans le cas où la maladie continue de progresser, les dommages peuvent devenir irréversibles. En effet, avec le temps, la plaque dentaire durcit et devient graduellement du tartre. Ce dernier est beaucoup plus difficile à enlever et pour ce faire vous devez vous rendre en cabinet dentaire pour effectuer un détartrage. Si le tartre n’est pas enlevé, il continue de s’accumuler autour des dents et après quelque temps, un processus de destruction de l’os et des tissus de soutien de la dent s’amorce et nous sommes dorénavant aux prises avec une parodontite.

Prochaine capsule : Qu’est-ce que la parodontite?